Fabrication du whisky : qu’est ce que le maltage ?

Le whisky est une boisson de luxe. Dans la majorité des cas, il est servi aux invités d’honneur, mais ça n’empêche pas sa consommation dans les bars standards. La fabrication d’un bon whisky nécessite plusieurs étapes-clés, à suivre à la lettre pour avoir un résultat exceptionnel. Le whisky écossais ou le scotch whisky nécessite un processus particulier qui est le maltage. Il permet d’accélérer le processus de germination de l’orge. Le maltage du shisky se déroule principalement dans une distillerie industrielle pour avoir une bonne qualité.

Au début de tout, le trempage

La fabrication d‘un whisky est un processus ancien, mais de nombreux perfectionnements ont été réalisés pour avoir un taux de production efficace. Le maltage de l’ancien temps prend plusieurs jours, voire des mois avant d’avoir des résultats. Les producteurs se sont rués vers le maltage industriel, avec comme première étape le trempage. L’avantage de cette industrialisation est une production constante dans les délais les plus brefs. L’opération consiste à tremper les graines d’orge riche en amidon dans l’eau, avec une bonne aération pour garantir un bon développement des graines. L’eau et l’air vont favoriser la germination des graines, et ainsi obtenir le maximum de principe actif, nécessaire pour la suite de la fabrication. Ce procédé se déroule sur quelques jours, la durée est déterminée par la distillerie.

Après le trempage, place à la germination

Cette étape du maltage dure environ 5 jours. Les graines d’orge obtenues après le trempage sont traitées par un autre processus. Pour la germination, il est indispensable d’avoir un tambour avec une aération à température contrôlée, pour assurer une bonne humidification des graines. Durant la germination, l’amidon se libère, cet élément sera transformé en sucre plus tard. La paroi cellulaire présente dans une graine d’orge se transforme en maltose, une enzyme qui va transformer l’amidon en sucre soluble, idéal pour la fermentation. Mais il faut faire attention au moment de la germination, car une germination complète des graines va affecter la qualité du whisky. Ainsi un bon maltage du shisky nécessite l’expérience absolue d’un bon fabricant de whisky.

Le séchage, pour arrêter la germination des graines d’orge

Le séchage est une étape qui se passe à la fin du maltage du shisky. Les graines d’orge seront traitées pour préserver le sucre avant d’aller à la distillerie. Les graines d’orge sont chauffées et séchées. Dans les distilleries anciennes, le fabricant utilise un four fermé pour sécher l’orge, avec un feu de tourbe, et des brûleurs pour le séchage des graines. Les distilleries modernes, quant à elles, utilisent de l’air chaud pour le séchage. Ces distilleries sont équipées de bonbonnes de gaz qui assurent la production de l’air chaud. Le goût du whisky dépend principalement du processus de séchage.

Comment déguster un whisky comme un professionnel ?
Déguster du Whisky à l’aide des Whisky Box