Quels enjeux à l’étape du vieillissement d’un whisky ?

Apparemment, la production du whisky implique le passage à diverses étapes essentielles. Entre autres, parmi lesquelles, il y a lieu de mentionner le broyage du malt à l’aide du moulin à grain. Il vient, par la suite, le brassage du mélange eau-malt avec le rajout de la levure aux fins de l’obtention de la fermentation du jus sucré ainsi constitué. Après la formation de l’alcool et du gaz carbonique au sein de la production au bout d’un certain temps, la distillation s’effectue à l’aide d’un alambic approprié. Tout de suite, après la récupération et le refroidissement du condensat, la phase du vieillissement d’un whisky commence.

Enrichissement d’arômes pour le vieillissement d’un whisky

Chacune de ces phases incluses dans l’élaboration de cette catégorie d’eau-de-vie détient un rôle spécifique bien précis dans le processus de fabrication du whisky. Notamment, durant la phase du vieillissement d’un whisky, il se transforme graduellement en texture tout en enrichissant les arômes. Bien entendu, divers facteurs externes ne manquent pas d’influencer à la bonne réussite de ce processus de fabrication de whisky. À vrai dire, au cours de cette période, le whisky inspire les arômes du bois du récipient qu’il renferme. En plus, il accapare ceux provenant de la lente oxydation de l’alcool sous l’action de l’air ambiant contenant l’intérieur du fût.

Plusieurs facteurs déterminant la maturation du whisky

Dans le cadre d’un vieillissement d’un whisky, il convient de notifier un certain nombre d’éléments incontournables qu’il ne faut pas minimiser. Pratiquement, la température, l’humidité, la circulation de l’air ainsi que la présence d’un milieu de culture microbienne adéquate au sein du lieu de stockage favorisent, dans une certaine mesure, le déroulement de la maturation de la production. D’autant plus, selon la réglementation européenne, un vieillissement de whisky d’au moins de trois ans en fût de chêne reste prescrit pour un single malt.

Fonctions spécifiques au vieillissement

Certainement, au fil des temps, il s’est aperçu que les fûts constituent pour les producteurs de whisky de véritables pièces maîtresses dans le processus de la maturation de leur production. En effet, le séjour d’un whisky à l’intérieur d’un fût ayant initialement des contenus alcoolisés permet la formation des arômes beaucoup plus caractéristiques à l’eau de vie. Il en est de même pour la synthèse d’une coloration bien ferme propre au whisky sans perdre de vue l’acquisition de la texture du produit. Dans cette optique, les whiskies sont ultérieurement vieillis en fûts ayant été utilisés précédemment pour le stockage d’un vin, ou d’une autre eau-de-vie, à l’instar des fûts de Bourbon. Dans un fût, le whisky peut être conservé aussi longtemps que possible, mais, c’est au distillateur de décider à quel moment il est bon d’arrêter la phase de la maturation

Comment déguster un whisky comme un professionnel ?
Déguster du Whisky à l’aide des Whisky Box