Comment déguster un whisky comme un professionnel ?

Dégustation de whisky à Paris

Le whisky est un alcool fort qui est vraiment célèbre, qu’il s’agisse de whisky écossais, irlandais ou japonais. Déguster cette boisson nécessite tout de même des savoirs faire. Découvrez comment devenir un pro en la matière.

Bien choisir son verre

Vous n’y avez certainement pas pensé, mais choisir son verre est indispensable pour boire du whisky comme un professionnel. Vous devez opter pour un verre assez large à la base et à col serré. Ceci vous permettra de concentrer les saveurs et vous y plonger le nez facilement. Les verres adaptés officiellement sont: les copitas à xérès, les verres tulipes et les Glencairn. Ce dernier est un verre de type tulipe. En effet, les verres tulipes sont les plus recommandés par la plupart des whiskey club.

Toutefois, il faudrait éviter les tumblers. Ce verre court et large est réputé pour être un verre à whisky, mais ce n’est que pour le style. Il est impossible de profiter pleinement des arômes du whisky avec ce type de verre. Son unique vertu est d’accueillir aisément les glaçons. Vous devez également laisser de côté les verres hauts. Ils sont généralement utilisés pour boire des cocktails allongés. Une exception est faite pour le whisky japonais avec eau gazeuse, le fameux highball. Et bien évidemment, vous n’allez jamais déguster du whisky dans un mug. Il en est de même pour les timbales ou les verres opaques ou colorés. Le scotch se déguste dans un verre simple et transparent.

Pour maitriser l’art de la dégustation du whisky, il existe de nombreux whiskey club ou cours de dégustation de whisky à Paris.

Les gestes à adopter avant la dégustation

Après avoir bien choisi son verre, il faudrait d’abord y mettre un peu d’alcool, remuer un peu et le jeter. C’est une manière de se débarrasser de toutes saveurs collées au verre.

Vous devez adopter certains gestes vous avoir l’air d’un vrai professionnel. Vous pouvez adhérer à des groupes d’amateurs de whisky pour approfondir vos connaissances. En tous cas, vous devez savoir reconnaitre cet alcool grâce à la saveur et à l’odeur. C’est pour cette raison que vous devez plonger votre nez sur votre verre. Des gens, avant de l’approcher du nez, font d’abord tournoyer le verre, mais ce geste est facultatif. Certains amateurs conseillent d’enfouir une narine après l’autre pour bien sentir les saveurs. D’autres recommandent de ne pas trop s’approcher du verre. Tout repose sur la puissance du whisky. Pour un alcool fort à plus de 60%, vous n’allez pas trop vous en approcher. Une étude montre également qu’il faut laisser le whisky au repos dans son verre, pendant quelques minutes avant de passer à la dégustation de whisky à Paris.

Passez à la dégustation

Boire du whisky est un art tout comme celui du vin.Vous pouvez d’abord laisser votre verre quelques secondes avant de passer à la dégustation. Cette action, lorsque la bouteille est neuve, permettra à l’alcool de s’évaporer un peu pour éviter de nuire à votre odorat. C’est également pour laisser le whisky respirer et dégager l’excès d’alcool.

Après avoir glissé une petite gorgée en dessous et sur votre langue, laissez la salive se charger du reste. Plus le mal a vieilli, plus vous salivez. Vous devez toujours le laisser au moins dix secondes dans votre bouche avant de l’avaler. Si le malt a 15 ans, laissez-le dans votre bouche pendant quinze secondes, s’il en a vingt, attendez vingt secondes avant de l’avaler. Durant cet instant, essayer de déterminer ses saveurs tout en prenant le plus de plaisir. Distinguez la texture et le toucher, si c’est léger, souple, amer ou acide. Puis, chercher le centre de bouche où les saveurs vont s’intensifier avant de passer à la longueur pour finir avec la rétro-olfaction.

Après la première gorgée

La première gorgée ne permet pas de savourer pleinement le whisky que vous buvez. Elle permet de préparer votre bouche à distinguer les arômes et à prendre plus de plaisir. Ne vous découragez pas si vous n’arrivez pas à reconnaitre toutes les saveurs à ce stade. Après avoir gardé votre première gorgée pendant un certain moment, votre bouche est prête à passer par la suivante. Avant de passer à la deuxième gorgée, prenez le temps de sentir à nouveau. Votre odorat s’est accentué et votre bouche est maintenant habituée. Les odeurs ne seront donc plus les mêmes que la première fois. C’est l’odeur des saveurs et non de l’alcool qui va prendre une majeure partie cette fois. Gardez toujours le whisky dans votre bouche pendant quelques instants avant de l’avaler. Faites de même pour toutes les premières gorgées. C’est de cette manière que l’alcool va se libérer au fur et à mesure pour que vous ne le sentiez plus au final. Essayez également de décrire chaque senteur et chaque goût à chaque gorgée dans un whiskey club. C’est ainsi que vous allez finir par reconnaitre un bon whisky.

Déguster du Whisky à l’aide des Whisky Box
Quels sont les whiskies les plus chers du monde ?